lundi, février 12, 2007

Corps et Mécaniques

6 commentaires:

Dexx a dit…

C'est du Giger?

Ramon le justicier a dit…

Bah oui, t'as du caca dans les yeux ou quoi ?? mouhahahahah
En plus du bon Giger, c'est étrange le parcours de cet homme qui a démarré en peignant et dessinant ses cauchemards dès l'âge 15 ans, proche de Dali, qui s'est retrouvé connu du grand public grâce( à cause ?) de Alien de Ridley Scott, inutile de dire que sans lui, le film n'aurait jamais été ce qu'il est, ensuite il s'est fait entuber par l'industrie du cinéma, appropriation par les studios de la créature d'Alien, alors que les prémices de celle ci étaient déjà présent 15 ans auparavant dans ses oeuvres, il est enfin retourné dans les disciplines ou il excelle, la peinture et la sculpture.
J'ai eu l'occasion de rencontrer le bonhomme ( charmant au demeurant, qui s'est étonné du fait que je ne lui parlais pas d'Alien, malgré mon relatif jeune âge, je lui ai répondu que c'était très bien, mais qu'a mon humble avis, Scott avait utilisé uniquement le coté visuel de la créature en faisant une version améliorée d'un film de série Z des années 50 ( IT, the thing from outer space, même scénario, même situation) et était passé a coté de la fascination intrinsèque et brute qui transpirait de la créature, la perfection. Je lui ai donc raconté que ma première rencontre avec ses peintures fut un choc, a 10 ans Monsieur Ramon Père m'emmêne voir une expo sur Giger qui avait lieu au centre pompidou, l'immeuble avec les boyaux à l,extérieur. C'était la présentation du Nécronimicon, des peintures de 4m*3m, le choc, a 10 ans ca marque.

Ceci au cours du vernissage d'une exposition sur les anges, ( ou j'exposait une pauvre illustration naze) la pièce de Giger exposée se résumait à: une scène de sodomie, une magnifique sculpture soit dit en passant.

Okapi a dit…

Vraiment quel grand conteur Giger !

Ramon le justicier a dit…

Hahahahah je m'incline, du grand art.

El Ultimo Bastardo a dit…

Te baisse pas trop quand même ...

Anonyme a dit…

C'était donc:"le masque et la plume" sur france inter, animé par notre critique Ramon le justicier.
On dirait un tas de durites!!
bon, je suis méchant, là! N'empêche que ce qui est gonflant avec Giger, c'est qu'énormément de gens connaissent ses peintures uniquement sous forme de reproductions dans les bouquins ou autres alors que pour bien capter le truc, il faut vraiment les avoir vu en exposition! Là, ça tue carrément et ça prends surtout une autre dimension. On en oublie facilement le travail plus ou moins alimentaire pour le cinoche et l'ensemble revient naturellement à une démarche artistique pure qui s'étale sur une vie entière. Ceux qui trouvent ça glauque ou crade ou je ne sais trop quoi encore ne connaissent que les reproductions et les scènes choisies du film alien. En vrai, quand on se cale le cul devant les grands formats, le glauque ou le crade est vite remisé au 35 ème plan. J'ai eu la chance de pouvoir voir l'ensemble de son taff en rétrospective à la Halle st Pierre et une fois devant, je me suis dit que jamais je n'achèterai de bouquin de reproduction de ses peintures! Il faut le voir, point barre! C'est comme Bacon ou Vélocovik, une photo de biker de Dennis Hopper ou la vie en photos de Sophie Calle! Si t'es pas devant, t'as rien comprit.

Bravo Ramon je vais maintenant rendre l'antenne.

Jean-baptiste de Saint-Bris pour le journal "la croix".

Allez!!