vendredi, septembre 19, 2008

"J'aime bien ses initiales, involontaires mais suggestives : A.C."

J'ouvre un oeil. 4 heures 10. Et merde, ça y est je n'arrive plus à dormir ...
C'est Vendredi me direz-vous ! Et certains lecteurs ( le 2eme ou le 3eme ?) m'ont même précisé, une fois, qu'ils lisaient le Vendredi en particulier afin d'entendre (enfin de lire) mes complaintes ( du phoque en Alaska ?) ou autres vitupérations ( d'où le sous-titre su blog quand même !).

En ce moment, on nous bassine avec les élections américaines ( mais c'est pour le bien des États-Unis ...il faudrait que ce soit les Démocrates qui passent, histoire de calmer le "Jeu" ...enfin je crois, on nous saoule avec les élections canadiennes qui viennent de surgir ( mais non, ce ne sont pas des copieurs !!!) et, avouons-le : les campagnes électorales sont chiantes.
J'essaye de lire tous les matins les nouvelles, les promesses, les fausses vérités (ou les vrais mensonges) et je m'aperçois qu'en ce moment, à part s'envoyer dans la tronche les erreurs que les autres ont fait 2, 3 10 ou 15 ans plus tôt, je n'ai pas vu de vrais décisions ou programmes. Chacun dénonce l'Autre ...franchement cela manque un peu d'intérêt. On se croirait dans la cour d'école et pendant ce temps-là l'argent se dépense et rien ne bouge.

Mais bon, n'oublions pas cher électorat responsable qu'il faut voter quand même afin d'avoir l'illusion de servir à quelque chose. Il se peut que cela réussisse un jour ! Donc ne désespérons pas ! Ouais je sais, ça fait bizarre de dire ça hein ?

Allez, pour faire court sur cet article sans intérêt, remontons un peu le niveau en citant un auteur méconnu, extrême, hors du commun mais peu lu semble-t-il:
Albert Caraco
aussi jovial que moi, si ce n'est plus.
  • « Nous tendons à la mort, comme la flèche au but et nous ne le manquons jamais, la mort est notre unique certitude et nous savons toujours que nous allons mourir, n'importe quand et n'importe où, n'importe la manière. Car la vie éternelle est un non-sens, l'éternité n'est pas la vie, la mort est le repos à quoi nous aspirons, vie et mort sont liées, ceux qui demandent autre chose réclament l'impossible et n'obtiendront que la fumée, leur récompense. » (Bréviaire du chaos, L'Âge d'Homme/Amers 1)
  • « Je n'aime pas la vie et je ne me souviens pas de l'avoir aimée, l'idée que je pouvais mourir fut de tout temps ma consolation et plus le terme approche, plus ma joie s'en augmente, je suis pressé de quitter ce bas monde. » (Ma confession, L'Âge d'Homme)

Et voici d'autres citations issues d'un des sites de Bruno Deniel-Laurent :

"L'homme en état de comprendre ferait bien de se taire... Le moyen d'établir la différence entre ce qui ne fut jamais et ce qui cessa d'être. Notre science ne nous rend pas plus libres, nous n'avons pas l'esprit de nos moyens, nous n'avons pas l'intelligence de nos oeuvres... Leur amour de la vie me rappelle l'érection de l'homme que l'on pend... On ne se soustrait jamais longtemps à son train, sauf à mourir au monde, lequel est l'art de prévenir une défaite en courant s'y précipiter avant que la bataille ait lieu..."

Allez amusez-vous ...c'est vendredi justement ...

1 commentaire:

Louise a dit…

et bien c'est la joie chez toi !

Au moins je me suis amusée à titiller l'araignée qui se ballade sur ton blog. Mais quand elle en a marre, elle s'en va. J'ai bien essayé de lui donner à manger, comme à tes grenouilles l'autre jour, en vain.
Elle ne pique pas, hein ?
Tines, je vais essayé le coup de savate derrière les oreilles.

PAF ! Tiens, prend ça !!!